Fournier, Jean-Claude Quebec

Bookmarquez le permalien.

One Comment

  1. Je suis un vieux « fan ». Imaginez un garçon de 7 ans en 1952 au fin fond de l’Abitibi québecoise (le far ouest sans culture) qui découvre Spirou, le marsupilami, les histoire de l’oncle Paul… bref! La culture européenne.
    J’étais un inconditionnel de Franquin. Votre reprise de Spirou fut un choc. Il a fallut « Le Gris-Gris du Niokolo-Koba » (j’ai visité ce parc 2 fois lorsque j’enseignais à L’école Polytechnique de Thies) pour vraiment vous apprécier. Mes petits enfants raffollent de ma collection et aiment vos albums.

    Appéciation sincère,

    F. MORIN
    PS.
    Je m’amuse à reproduire le Chateau de Champignac en dessin 3D, époque Franquin. Vous connaissez donc les inconsistances de Franquin dans son dessin (escaliers qui disparaissent, rimbardes des portes-fenêtre à l’étage souvent absentes… etc., sans compter le manque total de cheminées). Avez-vous visité Skeuvre avant de dessiner Champignac et comment concevez-vous les divisions intérieures du château de Franquin ? (Qui n’est pas Skeuvre malgré la similitude de la facade et des dépendances).
    F.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *